De sages paroles

« Ce qui rend l’homme heureux, ce ne sont pas comme voudrait nous faire croire la publicité, les derniers gadgets à la mode, ni la richesse ni le pouvoir, mais la qualité des relations qu’il entretient avec les autres.
Pourquoi les occidentaux perspicaces voyageant dans les pays du tiers-monde sont-il si fréquemment frappés par l’air joyeux des » indigènes », même les plus pauvres? Pourquoi moi-même ai-je pu vivre les années les plus heureuses de ma vie dans les bidonvilles du Caire? En raison de la qualité des relations entre les membres des communautés.
L’homme-la femme- aussi- a besoin de se faire aimer pour ce qu’il est  et non pas pour la forme de ses oreilles ou la beauté de ses yeux. »

Ces mots m’interpellent, moi aussi je suis frappée quand je vois la joie sur les visages des enfants jouant au foot avec un vieux ballon, tous ces gens très pauvres s’entendent bien; il ne faudrait pas que l’argent qui donne la puissance , enlève toute joie , tout modeste plaisir!

« L’argent corrompt-il tout ?

Vaste question, sans argent se peut-il vraiment que l’on se sente heureux? pour cela il faudrait que nous soyons tous au même niveau de vie, je pense qu’il ne faudrait pas des trop riches, ni des trop pauvres, mais que chacun puisse vivre  décemment. L’égalité parfaite n’est pas de ce monde, mais vraiment , je trouve qu’il y a trop d’inégalités, ce qui aussi peut susciter la jalousie et par là même entraîner des conflits, alors la relation avec les autres est faussée, on est bien avec untel car il est bien placé , il a de l’argent, mais on fond est-ce que l’on ne lui joue pas la comédie, cette amitié que l’on semble vouloir lui donner, c’est dans un but intéressé, et est ce qu’il n’y a pas là   aussi un peu de mépris? »

En conclusion, je dirais qu’il faudrait voir au-delà des apparences, la simplicité de certaines personnes nous donne bien des leçons…

images (1)

Est ce que si j’étais très riche je partagerais? je pense que oui, serais-je plus heureuse? je pense que non, la seule richesse importante est la SANTE.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Libre Expression

La perversion de la cité commence par la fraude des mots

Dans Mon Boudoir...

Voyage à travers conseils Beautés, partages Artistique, Historique et Bon plans....Une curieuse avant tout :)

Femmes et littérature

L'histoire littéraire des femmes de l'Antiquité à nos jours

Le Quotidien Julia

Le Quotidien Julia est un magazine ouvert sur le monde.

OVNIS VIDEOS

Toute l'actualité que vous allez aimer !

Perversions narcissiques et psychopathies : théories et concepts

"Nouvelle encore, mal connue, parfois mal reçue [...] et cependant nécessaire, la notion de perversion narcissique se situe à un carrefour et une extrémité : carrefour entre l'intrapsychique et l'interactif, entre pathologie individuelle et pathologie familiale du narcissisme, et extrémité de la trajectoire incessamment explorée, reprise et précisée entre psychose et perversion." (Paul-Claude Racamier, 1992a) « La perversion narcissique constitue sans aucun doute le plus grand danger qui soit dans les familles, les groupes, les institutions et les sociétés. Rompre les liens, c’est attaquer l’amour objectal et c’est attaquer l’intelligence même : la peste n’a pas fait pis. » (Paul-Claude Racamier, 1992b) « Les hommes libres dans une société libre doivent apprendre non seulement à reconnaître cette attaque furtive contre l’intégrité mentale et à la combattre, mais doivent aussi apprendre ce qu’il y a dans l’esprit de l’homme qui le rend vulnérable à cette attaque, ce qui fait que, dans de nombreux cas, il aspire à sortir des responsabilités que la démocratie et la maturité républicaines lui imposent. » (Joost Meerlo, 1956)

Ze Rhubarbe Blog

Pour tenter de sortir du périmètre imposé

Droit est toujours raison

"Là où finit la loi, la tyrannie commence." (William Pitt l'Ancien)

"15 ANS DE MAFIA"

DU COMMUNISME A L'EXTREME DROITE

triton95

un regard sur le monde

Ombre43

Revue de presse nationale et internationale.

La bibliothèque du Neuropsychologue

Pour les amateurs d'ouvrages et de cerveaux.

%d blogueurs aiment cette page :