César Borgia : monstre ou prince de la Renaissance?

Fils de pape, enfant de courtisane, cardinal défroqué amoureux de sa soeur… Que d’éléments scabreux qui ne manquent pas d’alourdir la sombre histoire qui entoure César Borgia. Pourtant, cela n’empêche pas Machiavel de faire l’éloge de sa conduite dont il loue la rationalité politique dans Le Prince. Alors, monstre ou prince ? Telle est la […]

via César Borgia : monstre ou prince de la Renaissance? — Un souffle d’histoires

5 commentaires sur “César Borgia : monstre ou prince de la Renaissance?

Ajouter un commentaire

  1. C’était une autre époque et Cesar Borgia ne fut pas en reste puisqu’il avait eu l’exemple de son papa et que sa sœur Lucrèce ne fut pas un exemple de vertu loin de là. De plus, bien que l’Eglise fut très à cheval sur la morale et les mœurs, celle-ci était moins regardante quand il s’agissait de puissants ou des siens.
    Il ne faut pas oublier que bien des cardinaux se virent décerner ce titre en récompense de services ou parce qu’ils appartenaient à des familles de haut rang. N’oublions pas qu’à cette époque, chez les nobles, l’aîné prenait la suite du père et son titre, le second avait accès à un grade militaire important et le troisième avait droit à une place importante dans le clergé.
    L’Eglise n’était pas regardante car bon nombre de ses cardinaux eurent de nombreuses maîtresses comme Richelieu ou Mazarin. Ugo Boncompagni devint Grégoire XIII Alexandre Farnese est devenu Paul III et tous eurent quelques enfants et maîtresses. Jean de Medicis devenu Léon était un homosexuel notoire et l’Eglise ne trouva rien à y redire.
    De plus, il faut préciser qu’en ces temps pouvoir politique, Eglise et argent était fortement liés ce qui explique que chacun se taisait et tolérait ce genre de situation.
    En conclusion Cesar Borgia était-il un prince ou un monstre ? Pas plus que d’autres dont on parla moins. Si cet homme fut un monstre, dans ce cas, Catherine de Medicis fut une sorcière avec son cabinet des poisons et le nombre de personnes qu’elle ft assassiner par empoisonnement ou par des lame bien acérées.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

biipmedia.wordpress.com/

Média ouvert au monde, à tous les mondes et à tout le monde !

Trあnslator’s magazine

Traducción, expresión, libros, música.

Bulletin Théologique

Publication en ligne des articles du Bulletin théologique de l'INSR de Rouen

L'Affranchi

Je ne suis personne, je suis une voix. Souvent excessive, toujours pertinente

Les choses de la vie

Par monts et par vaux, ici et maintenant mais naguère souvent aussi.

Tour d'horizon de la bière

Un monde de bière

Boris Sentenac

Poésie. Le sens des sens comme essence de l'être

Top of the Prots

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les protéines (mais que vous n'aviez jamais osé demander)

Plumes chrétiennes

L'incubateur audacieux des auteurs chrétiens. Poésie, nouvelles et romans chrétiens. Littérature et poèmes classiques chrétiens.

The Little Laura

Chercheuse de poux, d'or et de vérité

La Plume Messagère

Écrivaine de paix et d'espoir.

Sciences-Cerveau-Transversalité des Savoirs humains

La S.C.T.S.H. est tout ce qui se rapporte à l'humanisme.

Art et Semence

Poésie et prose : où aller ?

%d blogueurs aiment cette page :