La mort du roi Louis XVI – 21 janvier 1793

​Le procès de Louis XVI – ou plutôt Louis Capet comme l’appellent les Révolutionnaires – se tient du 10 décembre 1792 au 19 janvier 1793. L’objectif est d’éliminer physiquement Louis XVI, et on retient contre lui quarante-deux chefs d’inculpation. Parmi eux, on peut par exemple retenir le reproche lui étant fait d’avoir usé de son droit de veto issu de la Constitution […]

via La mort du roi Louis XVI – 21 janvier 1793 — Héritages

2 commentaires sur “La mort du roi Louis XVI – 21 janvier 1793

Ajouter un commentaire

  1. Il est regrettable et triste que les Révolutionnaires aient voté la mort de Louis XVI ; Ce roi état sans aucun doute celui qui méritait le moins la mort et celui qui a vraiment aimé la France t les Français. Peu de gens savent que Louis XVI tenta de lancer plusieurs réformes qui auraient modernisé socialement le royaume Ce roi voulait reformer certains privilèges auxquels avait droit la noblesse, Il choisit Turgot et le laisse se lancer dans des réformes sr le commerce des grains et l’abolition de la corvée royale. Il avait accepté les réformes fiscales de Necker comme le projet d’un impôt direct égalitaire en remplacement de la taille inégalitaire mais ; Malheureusement, il buta sur l’hostilité des privilégiés, en particulier celle de la noblesse de robe, celle du Parlement de Paris et celle de la Cour de Versailles et dut renvoyer Necker malgré que celui-ci fut apprécié du peuple. Peu de gens savent que ce roi assassiné a fait évoluer le droit des personnes avec l’abolition de la torture et celle du servage.
    Il est surprenant de voir que parmi ceux qui votèrent la mort se trouvaient des nobles. Entre autres, le bailli d’épée et juge général du comté de Crusso, Hector Soubeyran Saint-Prix, Louis Antoine Léon Florette de Saint-Just était le fils d’un capitaine de cavalerie décoré de l’ordre de Saint-Louis, Xavier Godefroy d’Yzarn de Freissinet de Valady était lui-même un marquis. Le pire est que le propre cousin de Louis XVI, Louis-Philippe, duc d’Orléans, par lâcheté, va voter la mort du Roi. Ce même cousin montera par la suite sur le trône sous le nom de Louis Philippe.
    Certains de ces hommes et quelques révolutionnaires plus modérés ne voulaient pas la mort du roi. Ils avaient opté pour d’autres types de condamnations comme la réclusion pendant la guerre et bannissement à la paix, d’autres choisirent la détention pendant la guerre suivie de la déportation à la paix. Certains plus républicains avaient choisi l’emprisonnement dans un lieu sûr, jusqu’à ce que la paix et la reconnaissance de la République française permettent à la représentation nationale d’ordonner son bannissement. Quelques révolutionnaires choisirent la détention jusqu’à la paix et la reconnaissance de notre nouveau gouvernement, puis exil hors du territoire français. Malheur résument, face aux pressions et menaces des extrémistes comme Robespierre, Saint Just, Hébert ou Brissot. Si un roi ne méritait pas la mort, c’est bien Louis XVI.

    Aimé par 1 personne

Répondre à Virginie Jeanjacquot Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Pimpf : Drifting somewhere...

All those elements that make me complete...

Le petit Saint Charles

Bienvenue !!! Si ce blog vous plaît, n’hésitez pas à vous abonner !

Je me disperse

Décousu.e comme une soirée entre copines après 3 mojitos

L'ermite athée dans son antre vous accueille volontiers

Mais si vous êtes intolérants n'entrez pas / Ce blog est en quelque sorte un espace perso où je soliloque , un exutoire

L'aube naissante

Réenchanter le monde...

Rock Art Fashion

Discover New Music, Art, Fashion and Talents

Peinture du Mouvement

¤¤¤¤¤ Bruno San Marco artiste-peintre ¤¤¤¤¤¤¤

Le fou du roi

L’ombre du fou rire et du réalisme cynique

%d blogueurs aiment cette page :