SHAKESPEARE POÈTE — L’aube naissante

Sonnet n°146, William Shakespeare (1564-1616), édition de 1609, traduction de Victor Hugo (1802-1885). Pauvre âme, centre de ma terre pécheresse, jouet des puissances rebelles qui t’enveloppent, pourquoi pâtis-tu intérieurement et te laisses-tu dépérir, en peignant tes murs extérieurs de si coûteuses couleurs ? Pourquoi, ayant un loyer si court, fais-tu de si grandes dépenses pour […]SHAKESPEARE... Lire la Suite →

Les plus belles bibliothèques du monde

L’Autriche, l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni, les États-Unis et tant d’autres encore, offrent aux voyageurs curieux des bibliothèques tout à fait extraordinaires. Ces magnifiques bibliothèques hébergent les plus vieux livres du monde, des manuscrits du Moyen Age ou encore des éditions originales. On peut y passer des heures à étudier ou à admirer le travail […]Les... Lire la Suite →

Literary feast for the eyes

A person’s book collection can be amongst the most treasured items in their possession. We thought we’d combine the arts of photography and literature to shine a light on 13 fantastic bookish delights shot by members of the Photocrowd community. Autumn coloursby iz.e An Apple a Dayby Karren Cotter Untitled by dagmar.luhring Old Memories by […]Literary... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

PAQUERITE

Des mots et des recettes

Corsica Insight

ma vision de la société

T'es sérieux ?

"Si la bêtise, en effet, vue du dedans ne ressemblait pas à s'y méprendre au talent, si, vue du dehors, elle n'avait pas toutes les apparences du progrès, du génie, de l'espoir et de l'amélioration, personne ne voudrait être bête et il n'y aurait pas de bêtise", Robert Musil.

La lumineuse

Site sur la non-dualité