Enfermement — Yann Brugenn

Enfermement Entre les tours aux lourdes paupières closes D’où s’échappe une odeur d’amertume Je caresse l’avenue comme sous hypnose D’où aucune vie ne s’évade et n’exhume. Entre les tours de ces immeubles blafards J’arpente les tristes rues abandonnées Qui n’osent, silencieuses, avouer leur cafard De ne plus entendre les bruits de la cité.   Pour […]Enfermement... Lire la Suite →

Poésie…

Vagabonder dans les images, comme ça Sans carte, sans but, sans boussole Errante Se désorienter S’éparpiller Se retrouver toujours Dans un bout de beauté — Mondes Sensibles

Ce qui n’est pas écrit se perd

« L’écriture est l’ange gardien de nos vies. Elle garde ce que nous ne savons pas garder. Ce qui n’est pas écrit se perd comme de l’eau qui tombe dans du sable… Il y a un bon silence, c’est celui de la neige, c’est celui d’une bougie,  c’est celui des poèmes. Et puis il y a […]Ce... Lire la Suite →

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑